Événement

Paiement des taxes superficiaires et dépôt des rapports d’activités : la société Nimba Gold dans les normes

Titulaire de permis de recherche d’or et de minéraux associés dans la préfecture de Siguiri suivant l’arrêté N° A/2019/3280/MMG, la société Nimba Gold SARL à travers le CPDM et la Direction nationale des Mines a procédé au paiement des taxes superficiaires  pour les localités concernées (Sous-préfecture de Maléa et Siguirini) pour l’année 2019. Elle a également déposé ses rapports d’activités trimestrielles aux autorités   préfectorales des mines et géologie de Siguiri.

Au compte de son exercice de 2019, la société Nimba Gold Sarl a officiellement versé aux autorités préfectorales des mines et géologie de Siguiri les taxes superficiaires pour son permis situé à cheval entre les sous-préfectures de Maleyah et siguirini.

« Conformément au tableau de répartition établit par le Centre de Promotion et de Développement Minier, (CPDM). Et conformément à la note de recouvrement établit par le Directeur National des mines, la société Nimba Gold a procédé effectivement au paiement des taxes en présence du receveur et d’autres collaborateurs » a déclaré Ibrahima Bah, Directeur préfectoral des mines et géologie de Siguiri.

Ce site de Nimba Gold de Maléyah à Siguirini couvre au total une superficie de 95,28Km carrée. Selon le premier responsable préfectoral des mines et de la géologie de Siguiri, cette zone est prometteuse du métal jaune.

Ibrahima BAH a exhorté la société Nimba Gold à poursuivre davantage les recherches afin de parvenir au résultat escompté.

« Ce que je peux dire à la société, c’est de l’encourager à continuer, puisque la Zone du permis, je la connais personnellement. C’est une très bonne zone. Je demande à la société de fournir tous les efforts pour mettre en œuvre le projet établit conformément au cahier de charge qu’elle à déposé à Conakry, c’est-à-dire procéder aux recherches, les approfondir pour aboutir à la découverte d’un gisement économiquement exploitable » a –t-il sollicité

Pour sa part, le PDG de la société Nimba Gold, Moussa KABA en tant que promoteur minier guinéen s’est réjoui d’avoir payé cette redevance fiscale pour les deux sous-préfectures qui abritent les zones de recherche de son entreprise. 

« Chaque année, on est sensé de payer les taxes superficiaires à la communauté, donc les taxes ont été payées à Maleyah et à siguirini. C’est un devoir pour nous vis-à-vis de la communauté qui abrite le projet. Et donc en tant que guinéen, je suis fier de payer ce que je dois payer à mon pays et à la communauté à laquelle j’appartiens. Et je pense que chaque fils de ce pays doit être fier de payer ce qu’il doit payer à l’Etat et à la communauté. Sinon comment construire les routes et les hôpitaux ? Donc faisons bien et payons ce qu’on doit payer » a-t-il déclaré.

Selon une source gouvernementale, près d’une soixantaine de sociétés minières évoluent dans le domaine de la recherche de l’or dans cette partie du pays.

Le code minier guinéen oblige les entreprises à cette phase de payer chaque année les taxes superficiaires qui contribuent au développement des localités qui abritent les projets miniers.

A rappeler qu’en plus du paiement des taxes superficiaires de cette année, le patron de la société Nimba Gold a remis aussi les derniers rapports d’activités de son entreprise au directeur préfectoral des mines et géologie de Siguiri.

Des rapports que chaque société évoluant surtout dans le secteur de l’or doit fournir après chaque 3 mois d’activités réelles. Chose qui prouve que la société existe bien sur le terrain.

Toumany CAMARA

623-63-33-54

Show More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close