Actualité minière

Boffa : Incompréhension entre Chalco et Soumbouyadi

La communauté de soumbouyadi érige des barricades à l’entrée de la route menant à la mine de Chalco

A Boffa, la population du district de sounbouyadi est descendue, tout récemment, dans la rue pour faire des réclamations à la société minière Chalco qui exploite la bauxite sur le territoire dudit district. La société chinoise est accusée du non respect du contenu local et le non payement des indemnités des domaines collectifs de pêche et de l’agriculture des communautés de sounbouyadi.

Du dimanche 06 au mercredi 08 janvier 2020 les activités de Chalco ont été paralysées par les communautés de sounbouyadi. Des barricades ont été érigées à l’accès des camions du port ainsi qu’à la route qui mène à la mine de la société. Les manifestants disent avoir mené beaucoup de démarches auprès des autorités préfectorales de Boffa afin d’amener Chalco à faire face au problème des communautés de sounbouyadi. Mais ces démarches n’ont servies à rien. Les jeunes ont décidé alors de bloquer les routes minières de la société. « Nous avons mis le barrage parce que nous avons été à la préfecture plusieurs fois, nous sommes fatigués. Chalco a pris les terres que nos ancêtres nous ont laissées en héritage sans nous indemnisés. Et nous n’avons rien eu encore de ce qui est prévu dans le contenu local de la part de cette société .Nous avons alors décidé si c’est érigeant les barricades que nous serons écoutés, nous allons le faire » a laissé entendre au micro de nimba gold.info, salif sylla l’un des porte-paroles des manifestants

Selon les témoignages recueillis auprès des habitants de sounbouyadi, Chalco a construit son port minéralier sur le domaine de pêche de la communauté et aussi la base vie de la société est réalisée sur un terrain où les femmes du district faisaient des potagers. Et il y a eu ni compensation ni indemnisation de ces terres disent-ils. « Nos parents vivent de la pêche mais là ils font cette activité leur ont été retiré. Et nous avons demandé à la société de nous construire un port artisanal ils ne l’ont pas fait. Là où nos mamans plantent les légumes a été pris aussi par la société. Nous leur avons dit d’aménager un autre endroit agricole pour elles mais cela n’a pas encore été fait. Donc tant que nos Autre facette de la revendication que soumbouyadi reproche à Chalco est le non respect des clauses du contenu local. Tous les emplois réservés à la communauté sont octroyés, apprend-t-on, à d’autres personnes ou à d’autres sous-traitants. Les jeunes de soumbouyadi disent avoir les moyens logistiques pour répondre au besoin des contrats de sous-traitance des entreprises minières. Au moment où nous publions cet article, 14 camions au compte de la communauté étaient stationnés à la devanture de la maison des jeunes de soumbouyadi« On a la capacité de faire le transport. On a les engins. Nous avons demandé de nous donner le transport de la latérite, de la bauxite et du gravier, Chalco n’a pas accepté. Au lieu de donner le contrat de transport des bauxites de la société à un autre individu, on est là, on est mieux placé. Parce que le président de la république a dit si la communauté a les moyens, la possibilité de faire le transport, ou bien, quoi que ce soit si la communauté a les moyens, il faut leur donner. Et nous nous avons les moyens de faire le transport, on a les moyens de faire la surveillance, on a les moyens de faire l’assainissement. Et la société Chalco refuse de nous donner notre droit. Cela ne peut pas continuer de la sorte. Il faut qu’il accepte de nous donner ce qu’on réclame. S’il refuse on va continuer à barricader les routes minière de la société » a  conclu le porte-parole des manifestants.

besoin ne seront pas satisfait nous n’allons pas libérer la route » a renchéri salif sylla.

Face au non compensation et le non payement des indemnités dont Chalco est accusée, les communautés pointe du doigt la complicité au sein des autorités administratives de Boffa « Chalco voulait nous payer les indemnités de nos terres collectives. Mais ce sont deux responsables de la préfecture de Boffa qui se sont opposés. Monsieur DIOUBATE directeur préfectoral de l’habitat et Monsieur WATTARA directeur préfectoral des mines qui ont dit que ces domaines revendiqués par sounbouyadi appartient à l’Etat » a avancé sylla.

Des camions au compte de la communauté, stationnés devant la maison des jeunes de soumbouyadi

Selon nos informations, Chalco a construit un forage à eau potable pour soumbouyadi. Et des témoignages reconnaissent que la société a payé les indemnités des terres agricoles individuelles à chaque famille du district, impactées par le projet.

Concernant le recrutement d’une entreprise sous-traitante pour le transport de sa bauxite, Chalco avait lancé un appel d’offre publique en fin septembre 2019.A la suite duquel  le Group Djoma a été retenu comme l’entreprise  la mieux placée qui a répondu à tous les critères de sélection de Chalco,parmi les 9 soumissionnaires. « Pour promouvoir le développement du contenu local nous avons exigé que le soumissionnaire doit être une société locale ou un groupe conjoint Chino-guinéen. Après l’obtention de l’accord du Ministère des mines et de la géologie sur la méthode de transport des minerais, nous avons ouvert les plis le 22 octobre 2019 et cela s’est fait en présence des représentants envoyés par le Ministère des Transports et le Ministère des Mines et de la Géologie. Après une évaluation stricte, Djoma Group a été considéré comme le soumissionnaire le mieux placé qui a répondu à tous nos critères de sélection » a expliqué Madame Li YU coordinatrice du projet Chalco, lors d’un entretien qu’elle a accordé à nos confrères d’Africaguinée.com, en octobre dernier.

Pour la revendication du non payement des indemnités des domaines collectifs de pêche et de l’agriculture de la communauté de soumbouyadi, il serait nécessaire que l’Etat revoie les articles 124 et 125 du code minier en vigueur dans notre pays pour régler ce problème.

Toumany CAMARA

Tél : 623-63-33-54

Show More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close