Actualité minière

Exploitation minière en Guinée : Alpha CONDE ne fait-t-il pas profiter son peuple ?

Il y a plus de 50 ans, la Guinée exploite certaines de ses ressources minières. La bauxite est le minerais exporté en grande quantité suivit de l’or. La CBG en exploitation depuis 1973  a déjà expédié  500.000.000 tonnes de bauxites et générer plus de 5.000.000.000 de dollars  de revenus pour l’Etat guinéen. La société Anglogold Ashanti de Guinée(SAG)-SA, première société industrielle de l’or du pays  en production depuis 1992.Mais nous avons Pas de chiffre global disponible sur le montant que l’Etat a bénéficié de cette entreprise a compté de sa date de démarrage à ce jour. Sauf le dernier rapport ITIE qui indique qu’en 2017, la SAG a versé à L’Etat : 754 milliards 591millions 473milles 812 francs guinéens.

Et jusqu’en 2010 le peuple de Guinée ne sentait pas les retombées économiques des richesses de son sous-sol.

Disposant la plus importante  réserve de gisement de fer d’Afrique non encore exploité ainsi que  du diamant et d’autres minerais de valeurs qui ne sont pas pour le moment valorisés, il est inacceptable que la Guinée végète encore dans la pauvreté, étant troisième pays exportateur de bauxite au monde après l’Australie et la Chine. Cependant, l’espoir nait avec l’arrivée d’Alpha CONDE  au pouvoir. Les conditions de vie des guinéens commencent à changer surtout dans les zones minières.

Nul ne peut le nier, en Guinée, c’est une première fois dans l’histoire, les communautés riveraines des projets miniers recevoir de l’Etat, plusieurs milliards de nos francs issus de l’exploitation minière. Il s’agit du fonds de développement économique local (FODEL) prélevé sur le chiffre d’affaire des entreprises en exploitation. La préfecture de Boké  a été la première à recevoir ce fonds, quarante milliards neuf cent soixante-quinze mille cent soixante-douze francs guinées (40.937.375.172 GNF) payé par Trois compagnies minières evoluant dans cette zone : la société minière de Boké(SMB) CDM-Chine et la Compagnie des bauxites de Diandian (COBAD).  Siguiri en a reçu plus de 80 milliards de francs guinéens payé par la SAG et la SMD. Boffa a obtenu plus d’un milliards de francs guinéens(1.209.971.157) payé par la société Bel Air Mining pour sa production de 2018. La  société Minière de Dinguiraye(SMD) en exploitation à la fois à Siguiri et à Dinguiraye s’est acquittée de  25 milliards de francs guinéens pour les deux préfectures.

Et Pour faire profiter aussi les zones non minières, le président de la République Alpha CONDE  a initié l’octroi des 15% des recettes nationales de ce secteur  pour la réalisation des infrastructures socio-économiques de base dans  toutes  les régions de la Guinée. Pour la gestion et  l’utilisation à bon échéant de Ce fonds, appelé Fond National de développement local(FNDL), le Chef de l’Etat a mis en place l’Agence Nationale de Financement des collectivités locales(ANAFIC). Jusqu’au mois de février dernier, cette agence finançait  791ouvrages sur toute l’étendue du territoire national. Et  ce sont des ouvrages qui concernent tous les domaines socio-professionnels : écoles,  centres de santé,  bâtiments administratifs, marchés, maisons des jeunes etc.

Une autre agence pour répondre au besoin financier des citoyens les plus vulnérables a été mise en place. Il s’agit de l’Agence Nationale d’inclusion Economique et Sociale(ANIES) financé en grande partie par les recettes minières et dont l’une des missions principale est la redistribution des richesses économiques du pays aux personnes les plus vulnérables afin de réduire la pauvreté. En plus de ces acquis, il y a autant d’autres preuves indélébiles des efforts du président Alpha CONDE sur l amélioré aujourd’hui de la vie des communautés dans les zones minières.

 Le président CONDE a trouvé un secteur minier non prévu pour développer le pays. Mais qui constituait une vache laitière exclusivement profitable à la classe dirigeante .Qui ne se souvient pas de l’affaire d’un ex ministre guinéen des mines, interpellé aux Etats Unis pour enrichissement illicite avec  8,5 millions de dollars qui lui ont été versé par une société chinoise en contre partie des mines du pays ? Un montant qui ne servait que lui et sa famille. Aussi, le  cas Bloc 1 et 2 du mont simandou, obtenu dans les conditions défavorable à la Guinée qui a été l’une des batailles les plus patriotique que le chef de l’Etat Guinéen a gagné en s’engagé aux prix même de sa vie.

Alpha CONDE mérite la reconnaissance de son peuple pour le combat qu’il mène afin que  les mines servent utilement les guinéens. C’est un président plus que jamais déterminé  à faire profiter les retombées minières à la population sans hypothéquer le droit des investisseurs dans ce secteur. C’est pourquoi dès son élection en 20210, il a placé le secteur minier au cœur des reformes engagées pour l’amélioration de l’environnement des affaires en Guinée. Son ambition étant de faire de la Guinée un pays minier de classe mondiale dont le développement profite à tous les Guinéens dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant, la modernisation du code minier de 1995 était donc une priorité pour doter le pays d’un cadre légal et règlementaire propice à l’investissement et permettant d’instaurer une meilleure gouvernance dans le secteur minier.

Et le constat sur le terrain révèle que les ambitions du chef de l’Etat se réalisent, grâce à ce nouveau code minier adopté  en 2011 avant d’être amendé en 2013. Tous ses articles qui confèrent des avantages aux communautés se matérialisent. En dehors de l’acquittement des fonds du FODEL, Si nous prenons le paiement des taxes superficiaires pour les entreprises minières à la phase de recherche, la loi prévoit de verser directement l’argent aux communautés qui hébergent le projet. Et les choses se passent effectivement de la sorte sur le terrain. Notre Rédaction est témoin oculaire du dernier versement de cette obligation fiscale de la société NIMBA GOLD SARL détentrice d’un permis de recherche en or à Siguirini et Maléya dans la préfecture de Siguiri.

A travers la mise en place de cette nouvelle législation minière, la Guinée continue a enregistré la floraison des entreprises dans ce secteur. Ce qui augmente les productions minérales du pays et permet à l’Etat d’augmenter ses revenus. Et plusieurs articles de ce code consacrent des avantages pour les communautés impactées des projets miniers tels que entre autres :le paiement des taxes superficiaires par les entreprises en phase de recherche  aux collectivités et le prélèvement sur le chiffre d’affaire pour le compte de la taxe du fond de développement économique local (FODEL) qui concerne les entreprises en phase d’exploitation. A cela s’ajoute des initiatives personnelles du président de la République qui permettent aux guinéens de recevoir aujourd’hui les retombées économiques de ses mines.

Il convient d’encourage le président Alpha CONDE à continuer  la promotion de la bonne gouvernance dans le secteur minier et aux communautés à l’utilisation judicieuse des fonds qui sont mis à leur disposition provenant de l’exploitation minière.

Toumany CAMARA

Tél : 623-63-33-54

Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close